Infos pratiques

Cette publication est en partenariat avec la Chapelle Saint-Jacques centre d’art contemporain, le musée de l’Abbaye Sainte-Croix, Les Sables d’Olonne, les Amis du musée de l’Abbaye Sainte-Croix, le Frac Languedoc-Roussillon, les Abattoirs à Toulouse , Les Brasseurs à Liège, Passe à ton voisin collecteurs et avec le soutien de Le Creux de l’enfer, la galerie Metropolis, Trames.

Delphine Gigoux-Martin
« mémoires minuscules »
Lienart éditions
Mars 2011
96 pages
24 x 19 cm

Contribution éditoriale :
Garance Giraud
Traduction :
John Tittensor
Graphisme :
PH DVX
Photographie :
Artelinea, Germain Berdiè, Frédéric Delpech, Frac Languedoc-Roussillon, Arnaud Gigoux, Delphine Gigoux-Martin, Didier Marinesque, André Morin, Daniel Voyant
Textes :
Sophie Biass-Fabiani, Emmanuel Latreille, Valérie Mazouin, Pascal Pique et Gaëlle Rageot-Deshayes, Frédéric Bouglé, Claude d’Anthenaise

ISBN : 978-2-35906-047-8

Modalités d’envoi postal

Destination : France et DOM-TOM
4 jours / Service Lettre verte

Destination : Union européenne et Suisse / Reste du monde
15 jours / Offre « Livres et brochures »

Les tarifs appliqués sont ceux de La Poste + frais bancaires

« mémoires minuscules »

La civilisation humaine est glorifiée de part les comportements que nous avons envers nos morts, et cela depuis la préhistoire. Ici, Delphine Gigoux-Martin questionne les comportements autour de la mort de l’animal, quels traitements l’homme lui réserve-t-il ?
L’animalité est mise au centre de ces oeuvres, tout en étant définis dans des espaces précis et délimités. La taxidermie, méthode bien présente, permet de faire se côtoyer la mort et le vivant. De la sorte les réflexions s’ouvrent sur un décalage entre joie et cruauté.
Finalement Delphine Gigoux-Martin interroge sans doute moins l’animal que l’homme.